Leçon première : l’art difficile de l’esquive

par Wraith, régent de l’Eskarboukle
Tout d’abord il existe de multiples façons d’esquiver. La plupart nécessitent un bon timing, et il faut bien l’avouer, un peu (beaucoup) de moule ; mais comme le rappelle Obi Wan Kenobi à notre cher Yan Solo : la moule n’existe pas il n’y a que la Force… Bref, ce n’est qu’au terme d’un entraînement rigoureux qu’on saura se sortir de toutes ces situations où l’adversaire a l’air si méchant avec sa carapace rouge…


Les différentes façons d’éviter une carapace :

- quand la carapace adverse arrive de dos : poser une banane ou une carapace verte ;

- quand elle arrive de face : lui tirer dessus avec une verte (bien joué clbrun !) ;

- sauter avec la plume (attention à ne pas se retrouver dans le couloir où finit par arriver cette salo.. de carapace rouge !);

- accélérer avec un champignon et se mouvoir de sorte à précipiter la carapace rouge sur le mur ;

- quand une carapace rouge arrive de dos, longer et heurter le mur le plus proche de la carapace pour qu’elle se le prenne (technique favorite de Fmteam ! poor Seb …) ;

- quand l’adversaire arrive de côté et fait un tir en angle avec sa rouge, longer le mur et tourner du côté d’où vient l’ennemi, car la carapace, une fois tirée, va décrire un arc de cercle plus ou moins grand : il s’agit alors de passer à l’intérieur du cercle, entre la carapace et le mur. Attention toutefois : cette technique est bien sûr inefficace si l’adversaire réussit son tir en angle et fait décrire à sa carapace une courbe serrée… (mais fort heureusement il se plante souvent !) ;

- quand la carapace arrive de derrière, on peut essayer de prendre un virage ou de changer de couloir pour qu’elle s’éclate sur un mur ;

- on peut TOUJOURS esquiver une carapace rouge en « l’affolant » par un petit saut : reste à appuyer sur L/R au bon moment. Et cela est aussi valable quand on est à l’arrêt (mais c’est bien plus dur !) ;

- prier (surtout si on est dans un cas où la dernière alternative indiquée est le seul recours) ;

- la meilleure façon d’éviter une rouge reste de s’exposer, dans la mesure du possible, le moins souvent possible au risque d’un tir de rouge, ce qui nécessite une bonne lecture du jeu de l’adversaire (toujours savoir où il est et au besoin anticiper). Il faut quand on rencontre un adversaire armé (d’une rouge) être protégé, voire dans une situation avantageuse : bonus défensive (plume ou étoile) ; ou bonus offensif (rouge) et si possible avantage de terrain (plus de ballon que l’adversaire, bonus à prendre alors que l’adversaire n’en aura pas (dans le cas où les deux se toucheraient), supériorité au démarrage (ben, dommage Donkey !), champ de carapaces et/ou de banane près de l’ennemi…).